vendredi 22 avril 2016

Des culottes et des hommes

Michel Sapin, ministre des finances, est accusé (parmi d'autres) dans un livre qui vient de sortir L'Elysée off de se prêter plus souvent qu'à son tour à des blagues sexistes envers les journalistes (femmes, hein, pas le pauvre Pujadas). Ainsi, en janvier 2015, au forum mondial de l'économie de Davos, il aurait été vu faisant claquer l'élastique de la culotte d'une reporter qui dépassait de son pantalon taille basse.
Le ministre a tout d'abord prétendu à la blague potache, avant de désormais démentir avec une belle ardeur d'avoir jamais été pris la main dans l'élastique.
A sa décharge, on notera qu'avec un boulot pareil, les occasions de rigoler sont rares. Et puis surtout, avec un physique pareil, Michel, ce serait dommage de te priver. 

lundi 18 avril 2016

Le zizi

Illma Gore est une artiste californienne de 24 ans désormais célèbre pour avoir peint un portrait intitulé Make America Great Again. On y voit le multimilliardaire Donald Trump, nu et rose comme le petit Jésus mais /et pourvu d'un fort petit zizi. 
"L'oeuvre est censée provoquée une réflexion sur l'importance que nous portons à notre apparence physique et plus particulièrement à nos parties génitales", s'est défendu l'artiste. Las, la réflexion chez les Républicains a été aussi courte que le pénis dessiné. L'équipe de Trump l'attaque et, menacée de mort, Illma s'est réfugiée en Grande-Bretagne. 
Moi, je serais assez pour un procès en bonne et due forme et curieuse des méthodes de défense des uns et des autres. Donald devra-t'il baisser sa culotte à la barre ? L'artiste reprendre ses pinceaux pour rajouter de la matière ? 
Amateurs de micro-penis ou de polémique, le tableau, fort moche au demeurant, est en vente dans une galerie à Londres pour 1 million de livres. Ca fait cher le centimètre. 

mardi 29 mars 2016

Less is more ou l'artichaut


1918. En réalisant son Carré blanc sur fond blanc Kasimir Malevitch signe pour beaucoup la mort de la peinture. Pour l’artiste, au contraire, il s’agit d’une étape vers une plus grande liberté. 2016, l’art contemporain n’en finit pas d’être libre. La dernière tendance, c’est l’art invisible ou l’arty show. C’est rigolo en français, ca sonne comme un nom de légume, mais dans les galeries branchées on se bouscule. Certains artistes font disparaître leurs oeuvres, pour quelques temps ou toujours, l’absence, les amoureux le savent, créant le désir. D’autres vont plus loin et produisent des performances invisibles, à l’heure du tout/trop visible, tout/trop matérialiste. Ainsi, à New-York à l’automne dernier, le show Generator de l’artiste serbe Marina Abramovic n’avait rien à montrer, à vendre, à photographier. Les yeux bandés, un casque sur les oreilles, dans un espace vide, les visiteurs étaient là juste pour ressentir l’énergie produite par l’artiste. Less is more.

jeudi 10 mars 2016

Les selfies d'avant Kim Kardashian

Qu’écrivez-vous lorsque vous essayez un stylo ? Que dessinez-vous lorsque votre esprit vagabonde ou que vous vous ennuyez ? On appelle cela des « essais de plume » ou … des gribouillages ! Erik Kwakkel, un historien néerlandais spécialiste du livre médiéval, a découvert dans de très vieux manuscrits que les scribes du Moyen âge gribouillaient, eux aussi. Qu’en essayant leurs plumes, certains écrivaient probatio pennae (j’essaie mon stylo). Que pour tromper l’ennui (et on imagine en cachette de leur N+1) au milieu des lignes et des lignes d’écriture (l’imprimerie n’existait pas encore) ils griffonnaient des petits bonhommes rigolos ou des formes géométriques. Sur plusieurs de ces précieux manuscrits, l’historien a même découvert que certains copistes se dessinaient, parfois flanqués de leur femme, dans la marge de leurs traités de théologie ou de morale. Les premiers selfies, quoi. Avant Kim.

vendredi 4 mars 2016

Le coup de fil le plus important de votre vie

Vous aviez, le saviez-vous mes lapins, jusqu’au 1er février dernier pour présenter votre candidature au prix Nobel de la paix. Vous avez zappé ? Tant pis. La bonne nouvelle c’est que, cette année, des habitants des iles grecques qui ont apporté de l’aide aux réfugiés sont sur la liste. Le prochain prix Nobel sera peut-être une octogénaire des Cyclades qu'il faudra joindre en appelant le cafénion de la place. Un article sur le site Moreintelligentlife décrit comment se passe le Magic call, celui qui annonce au lauréat qu’il est élu et que sa vie va changer. Depuis le temps, tout est parfaitement orchestré. L’élection a lieu à 9h30 pétantes, heure suédoise. A 11h15, le secrétaire permanant de l’Académie royale est chargé de dénicher l’heureux élu où qu’il se trouve sur la planète, sans tenir compte du décalage horaire, son nom étant annoncé ubi et urbi à midi pile. Certains sont plus difficilement joignables que d’autres. L’un d’eux l’a appris à son réveil en allumant sa télévision… en Californie. Un autre, passager d’un vol Moscou-New York, a vu arriver le commandant de bord à son siège, qui avait été contacté par la tour de contrôle. Et vous, votre magic call, le coup de fil le plus important de votre vie, c’était où et quand ?

lundi 29 février 2016

C’est ce soir, c’est sur NT1 et c’est immanquable.

Revoilà le Bachelor sur NT1 et, après l’annulation en catastrophe de la saison 2015, on sent que la prod a mis le paquet. 
Première nouveauté, le Bachelor a été déclaré officiellement «psychologiquement stable» (pour NT1), le diagnostic étant obligatoire depuis le suicide du regretté F.X. de Secret Story. En plus d’être équilibré, on sait qu’il est italien, a 34 ans, qu’il s’appelle Gian-Marco mais on dira Marco, c’est plus NT1, et qu’il est «beau garçon avec des tablettes de chocolat». Pour le reste, il se dit « aventurier » mais travaille dans la boite de sa mère (un Italien, quoi).  
Autre nouveauté de la prod aux abois de l’audience, les 22 bachelorettes ne sont plus enfermées à s’étriper dans un château aux murs roses, mais promenées à grands frais dans des avions jusqu’au Sri Lanka. Et du coup, la cérémonie de la rose a lieu dans d’exotiques et divers endroits, comme sur le dos d’un éléphant ( ?). Les candidates ont toujours entre 22 et 33 ans (comme le Christ), toujours d’exotiques prénoms en a, à l’exception de Laurie et Naëlle, des égarées, mais cette saison, dixit la chaine, elles viennent d’horizons très différents "mannequin, pâtissière ou notaire"(cherchez l’intrus).
Cette année, la prod les a castées « sympathiques, piquantes et originales » (Traduction : pas farouches, pas frileuses, et si possible, un brin hystériques pour faire de bons moments de télé comme on les aime). 
Enfin, et ça c’est chouette, les parents du Bachelor seront souvent là, au long de l’émission car ils «veulent suivre l’évolution de leur fils»
A 34 ans sur NT1 ????

jeudi 25 février 2016

La cote de l'art ou L'important c’est d’aimer


Avez-vous vu cette vidéo ? Au musée d’art moderne de Arnhem (Pays-Bas), des visiteurs sont invités à donner leur avis sur un tableau de Ike Andrews, artiste contemporain. Et les amateurs d’art, enthousiastes, d’y déceler qui, le chaos d’une âme forcément troublée, qui, des références au symbolisme, voire de lointaines racines africaines (mais n’en avons-nous pas tous ?). Quant au prix, les sommes avancées sont vertigineuses, art contemporain oblige. Le tableau est une croute produite en série pour une célèbre enseigne suédoise d’ameublement. Des articles ont raconté la démocratisation de l’achat d’art grâce au web. Sur des sites de vente en ligne, on peut maintenant tout savoir de la cote d’une œuvre. C’est rassurant. Même si, finalement, le coup de coeur reste la plus jolie façon d’acquérir une sculpture, un tableau, une photo pour accrocher dans son salon. Et, en art comme en amour, on a le droit de se tromper. L’important c’est d’aimer.